novembre 04, 2013

À la poursuite des dauphins taquins...

Chose promise, chose due : nous avons été nager avec (lire “derrière”) les dauphins ! Embarquement à 9h30 sur un magnifique catamaran de 50 pieds pour une journée de navigation dans la Bay of Islands. Premier constat : par ici, on ne fait pas dans le boat people : en plus de la capitaine, du marin et d’un chercheur français, nous sommes à peine 11 sur cet énorme voilier. Ouf ! Ceci dit, on nous annonce d’entrée de jeu que les dauphins se sont volatilisés ces deux derniers jours, et qu’ils espèrent vraiment qu’ils seront revenus dans la baie aujourd’hui. Bon, en même temps, même sans les dauphins, il y a pire à faire que d’aller s’offrir une journée de navigation sur l’une des plus belles portions de côte de la Nouvelle-Zélande.

aDSC_8616.jpg

Une demie-heure après le départ, c’est la ruée vers l’avant. Il y en a plein partout, on prend des photos, on les regarde nager, sauter (parfois), et on enfile combis, masques et tuba pour aller les rejoindre. Pendant les instructions, ils sont tout autour du bateau, à nager très lentement, et on trépigne comme des gamins à qui on explique la tradition de Pâques avant une chasse aux œufs. Résultat : une fois tout le monde fin prêt, ils ont perdu patience et sont allés un peu plus loin voir si on y était. 

aDSC_8807.jpg

Moteur en avant toutes, nous nous lançons à leur poursuite, puis dans une série de manœuvres d’encerclement d’autant moins évidentes que nous sommes seuls. La bande a flairé le piège et s’est rapproché des rochers. « Va falloir faire l’effort d’aller les chercher, nous lance-t-on ». Je rassemble tous mes souvenirs du CNOB (Cercle de Natation d’Ottignies-Blocry, ou quelque chose du genre), et (quelque peu aidé par mon tuba) me lance vers la côte dans mon meilleur crawl. Il ne me faut pas 50 mètres pour constater qu’il va en falloir au moins 50 de plus… Les ailerons s’éloignent, mon masque est plein de buée et du coin de l’œil, je vois la capitaine nous faire signe de revenir au bateau. 

aDSC_8649.jpg

La chasse reprend, et nous les « coinçons » entre la plage et nous. Ce coup-ci, il n’y a que Jo et moi pour nous lancer à leur poursuite, le temps d’une nage frénétique vers le néant. Caramba, encore raté !

À la troisième tentative, Jo a jeté l’éponge (faut dire que le sprint en pleine mer est une discipline assez usante…) et je suis le premier à me jeter à l’eau. Ça y est, je vois une queue ! Là, c’est la farandole des instructions dans ma tête : nager plus vite, plus vite, chanter dans le tuba (d’après les conseils des professionnels), boire un petit verre d’eau de mer, coordonner les bras et les jambes, pas le perdre de vue… pouf ! il est parti. Bon, de toute façon, ce n’est qu’une bande de vulgaires poissons farceurs, et la nuit suivante, j’ai nagé avec eux pendant plein de temps… na ! En fait pour vous éviter tout effort inutile, je me dois de vous révéler qu’en rêve, c’est moins crevant, moins salé et beaucoup plus gratifiant.

aDSC_8672.jpg

Sur cet échec cuisant, nous prenons la direction de Motorua pour une petite balade vers le sommet et un joli petit moment de contemplation face à la splendeur du lieu. C’est un poil plus loin que Blankenberge, mais c’est quand même vachement plus beau.

aPB020050.jpg

aDSC_8722.jpg

aPB020047.jpg

Résultat, on a passé une super journée en mer, on a vu plein plein de dauphins, on a pu contempler toute la majesté de la Bay of Islands et on s’est offert une super glace en revenant à terre. Que demande le peuple ?

À tout bientôt pour de nouvelles aventures ! on va essayer de garder le niveau, mais c’est pas garanti…

aDSC_8710.jpg

 

Commentaires

So
novembre 04, 2013


Salut Les Loulous ! Quelle belle destination !
WAOUWWWWWWWWWWWW !!!!!!!A tous ceux qui me demandent alors ton prochain grand voyage? Depuis quelque temps, je sais répondre !!!Jo, je vois que ton mari reste salade de fruit dans toutes les circonstances ! Stan, je suis certaine qu'avec ta belle, la route tout comme elle ! Enjoy Enjoy les amis !
C'est BON de vous lire, de vous voir, et le paysage aussi !!!
Des bises de gris et aussi de gaufres chaudes, crêpes fumantes et de tous ces délices d'automne !

Les commentaires sont fermés.